DSCF7837  J'y suis enfin allé, chez Gustave Moreau ! Depuis le temps que je m'étais juré d'aller lui passer un coucou à l'atelier, voila chose faite.

Sa déco est un peu surchargée, ses toilettes font peur mais le brave Gustave ce rattrape avec ces peintures ! Il en profite pour nous mettre des cauchemars pleins les yeux...
Il a pleins de peintures en plan, à finir, j'espère qu'il les auras terminée la prochaines fois que je passerais le voir. Ca fait quand même plus de 100 ans qu'il les a commencées... ça doit être l'ambiance générale qui le mine. Je le comprend bien, le pauvre !

J'ai aussi profité de mon détour à Panam pour jeter un oeil au musée de Cluny ou j'ai enfin rencontré de visu la dame à la licorne, et à vrai dire, elle m'a quand même bien impressionée ! Je dirais même que c'était parmi l'une des plus intenses expériences esthetiques que j'ai eut !

Et puis vu que j'étais accompagné d'Isabelle, de Nadége et de Max, j'ai été contraint et forcé d'aller voir une expo sur Mantegna au Louvre... J'aime bien Mantegna mais je déteste les expos remplies de touristes a qui on a vissé un audioguide à l'oreille, (des fois un de chaque coté avec une langue différente)... 
DSCF7847Une fois sortie de cet enfer je croise dans les jardins du Carrousel une muse d'Aristide Maillol (qui coule réguliérement des bronzes derrières les buissons du parc) qui non contente d'être nue me piqua ma bouffarde en écume de mer pour me déclarer, trois bouffées plus tard, "ouah, moi ta pipe, elle ne me laisse pas de marbre".
N'ayant pas tout trés bien saisis je décidais alors de me ruer vers le café le plus proche, soit dit en passant de l'autre rive, pour remettre mes esprits en place autour d'une vilaine biére. Ainsi tout fut limpide et je compris enfin le subtile jeu de mots de la muse dévergondée. Si vous même n'avez pas saisis, buvez une biére !

Bref il était temps de rentrer dans le Nord !
Et de décider de ce retrouver tous les quatres sans la muse, dans un estaminet des flandres le lendemain soir afin de poursuivre notre comprehension de l'univers autour de boissons diverses et variées, allant de l'hypocras, aux biéres artisanales en passant par le cidre et l'irish cofee... Nous nous sommes ainsi retrouvé plongé dans d'étranges duels de poires à lavement, projetant des boules dans l'espaces, mais aussi armés de mini maillet inutiles... heuresement nous nous sommes subitement retrouvé dans ma voiture au milieux des champs, a 2heures du matin, baignés de voluptueux de camemberts électriques... Flottant jusque Rijsel, nous constatame avec effroi que tout les bars étaient deja fermés et qu'il ne nous restait plus qu'a tremper nos bouts de calendos dans de la biére à multiples fermentations dans la chambres aux murs acides de Nadége et Max... Je crois même qu'il y avait du King Crimson sur une platine qui tournait à l'envers...
voila le résulat des courses

DSCF7858